04/07/2006

La démocratie oui, mais ferme ta gueule !

En principe la démocratie c’est pouvoir s’exprimer librement. Dire tout ce que l’on pense…. Arrêtez-moi tout de suite si je me trompe…. Alors, pourquoi ne pouvons-nous pas tout dire sous prétexte qu’il faut être sociable ?

Quand quelqu’un est con… Pourquoi ne pouvons-nous pas le lui dire ???

Quand un autre pue de la gueule…. Pourquoi devons-nous souffrir en silence ?

Quand quelqu’un nous exaspère, pourquoi doit-on laisser alimenter notre futur éventuel ulcère ?

Le pire c’est qu’il y en a qui ont l’art de faire des réflexions bien déplaisantes sur ta personne et qui s’en trouvent vexés par la réplique quelque peu heurtante en nous qualifiant de drôle ou de sale caractère.

Est-ce qu’on se permet de leur dire que leur tronche est encore plus moche qu’il y a un an ? Qu’on avait oublié à quel point leur cerveau était un cancer pour l’humanité ?

Pourquoi est-il plus facile de rétorquer le négatif plutôt que le positif ?

Pourquoi est-il plus facile d’être agressif que doux ?

Pourquoi est-ce la personne qui a tord qui rouspète ?

Pourquoi est-il plus facile de dire « je te hais » que « je t’aime » ?

Pourquoi est-on plus mal vu lorsqu’on ne pardonne pas que celui qui a fait le mal ?

Pourquoi voit-on plus les défauts du voisin que les siens ?

Pourquoi accuse-t-on son prochain avant de se remettre en question ?

Pourquoi le silence aux mots doux ?

Pourquoi l’agressivité à la tendresse ?

Pourquoi les peines aux joies ?

Pourquoi les larmes aux rires ?

Pourquoi la solitude au soutien ?

Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?

Pourquoi tous ces pourquoi aux parce que ?

Tant et tant de pourquoi sans réponse.

A quand le génocide de la connerie humaine ?

Commentaires

Et bien !! Dis moi, tu te lache :)
T'a bien raison.. Tous des cons !!

Écrit par : Little Cloé | 04/07/2006

quand on est con...... Là il faut écouter la chanson de Brassens : "le temps ne fait rien à l'affaire".

Écrit par : robert le berbère | 04/07/2006

Ah les cons ! Le génocide des cons serait un excellent moyen pour résoudre une fois pour toute le problème de la surpopulation : il ne resterait(presque) plus personne.
D'un autre côté, attention : on est toujours le con d'un autre ....

Écrit par : Alexandre | 04/07/2006

... Je pense que ce n'est pas une question de "démocratie" au sens d'un système institutionnel qui fait qu'on n'envoie pas péter certaines personnes quand on le voudrait... c'est plutôt une question d'éducation, de caractère, de comportement. C'est aussi un calcul des risques et bénéfices qu'une telle franchise engendreraient. Une question d'économie, en quelque sorte.

Mais, je suis bien d'accord, il faut parfois aller au-delà de son éducation...tout en restant courtois. Car on ne se fait jamais du bien en blessant les autres.

Écrit par : M. | 05/07/2006

Les commentaires sont fermés.