13/07/2006

Rencontre musicale

J’adore la musique et ça, depuis toute petite. Même que comme j’aimais jouer des cordes vocales, je m’amusais à retranscrire les paroles. Et pour l’anglais que je ne comprenais pas, à l’époque, ça se faisait phonétiquement mais ça a titillé mon sens de la curiosité pour savoir ce que racontait ces fichues chansons. C’est ainsi d’ailleurs que j’ai découvert, chanté par David Lee Roth , la reprise de « Sea of Love » …Do you remember when we mean, oooo that’s the day I look it on earth…… c’est boooooo


Bref, une fois retranscrit, je m’évertuais à faire vibrer mes cordes vocales tel le rossignol perché du haut de son arbre, moi c’était de ma chambre. Sauf que, le rossignol, on le laisse s’exprimer, lui !!!!
Un papa qui entre en concurrence avec toi bien résolu à me faire comprendre qu’il aimerait pouvoir écouter tranquillement son émission. A se demander s’il n’était pas jaloux car il est vrai que sa voix était des moindres mélodieuses. Mais aussi le frérot qui fait des ratés sur sa feuille de dessin dû à des sursauts inattendus en réaction des tympans quelque peu sensibles que comportaient deux petites oreilles frêles.
Fort heureusement, y’avait les cousines. Aaaaahhh les cousines, des groupies, en somme, au nombre de 3. Sont chouettes les cousines, des bruxelloises. Et je me faisais un plaisir de répondre à leur demande en m’extériorisant avec du Piaf.

 

Toujours est-il qu’un jour, nous partîmes pour du camping sur notre chère côte belge. Il y faisait un temps superbe, et tellement chaud qu’on se voyait obligé, vu le surplus de population occupant les lieux, à faire d’interminables files pour prendre sa douche. Plein de monde quoi. N’en pouvant plus d’attendre, nous avons occupé l’une de ses douches à nous quatre, faute d’attendre et elles de me demander d’égayer la situation par un « je ne regrette rien ». Ne pouvant résister, je m’en suis donnée à cœur joie de la première à la dernière parole lorsque, soudain…. (t’aime bien là…. Là ça y est, je sens que ta curiosité s’attise)… soudain (tu voudrais savoir hein… beh vi je sais que t’aime bien ce mot)…. Soudain donc (je le dis encore une fois rien que pour te faire plaisir… soudain (celui-ci c’est pour moi) on put entendre une série de mains applaudir en guise de remerciement… mon premier public.

 

20:42 Écrit par Yvonne Kastou dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

si on chantait, si on chantait................... ton "soudain" c'est le " et alors, et alors, et alors, et alors?..." Zorro est arrivé de H. Salvador. Pour le reste je sais que je n'étais pas là encore une fois pour t'apprécier et t'écouter, boire tes paroles, vibrer de ta passion....Aujourd'hui beaucoup te connaissent et t'apprécient car tu as persévéré malgré les "gêneurs" ou les "jaloux" et tu es allée au bout de ton désir pour ton plaisir et le nôtre. On t'embrasse cantatrice!!!!!!!!!!!

Écrit par : robert le berbère | 13/07/2006

féminine....et sensuelle j'ai oublié.....la fille sur la photo.....pas la petite en rouge, non celle du haut....elle est très féminine!!!!!!!!!!elle pourrait chanter le rôle d'Esmeralda!!

Écrit par : robert le berbère | 13/07/2006

Alala.... Je me demande quand tu recommencera à chanter moi...
Après tout, si ça te rend heureuse, pourquoi t'en priver ??

Allez m'selle, le tour d'europe et des usa ça serait dommage de priver le monde de ta voix.
Et puis, ça te rendrait tellement heureuse de vivre de ta passion !

( faut pas dire que ce n'est qu'un rève )

Écrit par : Little Cloé | 17/07/2006

Les commentaires sont fermés.