20/07/2006

Nuit étoilée

3 H du matin…

La chaleur du jour s’est incrustée dans la nuit

Ça m’empêche de dormir

En quête de fraîcheur, je m’insinue dans la vie nocturne.

Les senteurs vertes font un bal aéronautique

Heureuses et libérées.

Elles honorent ma présence en tournoyant autour de mes sens olfactifs.  

Et cette petite brise espiègle qui s’amuse à vaincre leur timidité en les poussant vers moi

Me caresse les bras et le visage de sa tendre fraîcheur.

Juste un effleurement pour me donner un avant-goût comme les préliminaires de l’amour

Lorsque je lève la tête et je vois…

Cette immensité

Cette beauté sans couleur

Juste du blanc et du noir

Toutes ces étincelles

Ces petits points inaccessibles

Qui brillent dans le firmament

Et qui t’attirent

Merveilleux ciel étoilé

J’en ai rêvé

23:05 Écrit par Yvonne Kastou dans Essence, Esprit et Philosophie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Le plaisir des sens Tu arrives à bouleverser le rôle de nos sens.
Les images se sentent, les odeurs se voient....

Écrit par : Francis Vleminckx | 14/09/2006

Etoile Comment ne pas resté insensible a ton texte ?
Tu es cette petite étoile qui guide le voyageur égaré , le phare qui menera le marin au port lorsqu'il est perdu dans le brouillard , tu es cette petite flamme de bougie qui éclaire le poéte et qui lui donne son inspiration ...
et moi qui te lis suis tenté d'attendre le soir pour que revienne cette étoile

Écrit par : dedeur | 10/01/2007

Les commentaires sont fermés.