18/09/2006

Quête

-         Hé, monsieur, dis-moi pourquoi ? il faut que je sache.

-         Que veux-tu savoir mon enfant ?

-         Tout le monde ment toujours aux enfants, les adultes croient que nous sommes naïfs

-         Peut-être par manque de courage

-         Alors toi, si tu es courageux, dis-moi la vérité

-         Va voir la pierre, elle te guidera

-         Bonjour la pierre, dis-moi pourquoi le monde ment toujours aux enfants ?

-         Je suis gardienne inviolable des mystères du monde et ne peux donc t’aider, mon enfant. Va voir l’arbre, il te guidera

-         Bonjour l’arbre. La pierre m’envoie chez toi pour connaître la raison du mensonge de l’adulte aux enfants.

-         Regarde tout autour de mon tronc les traces de pas passés sans m’avoir vu. Je suis là de toute éternité, témoin de nombreux faits. Ne condamne pas le mensonge, mon petit. Certains mensonges sont faiblesse, ignorance ou protection pour rester heureux ou pour le devenir, ou encore par amour. Ne le condamne pas.

-         Mais le mensonge entraîne le doute lorsqu’il est décelé !

-         Après avoir semé le doute, mettons en terre l’alphabet. Crois-tu qu’il en sortira de grandes vérités ? c’est de la racine qu’il faut s’approcher et de l’espèce de terre dans laquelle elle a poussé. La terre peut être malléable, argileuse, sableuse. Elle peut avoir été remuée tant et tant de fois ou laissée à l’abandon au point de s’endurcir. L’homme est comme la terre, ses doutes ont été semés et de là pousse son alphabet.

-         On ne peut donc rien en changer ?

-         Prends patience et observe bien autour de toi car parfois, le baiser sort de terre et croît.

11:28 Écrit par Yvonne Kastou dans Essence, Esprit et Philosophie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

La Quête...Grand Jacques.... pour atteindre l'inaccessible étoile....

Écrit par : robert le berbère | 18/09/2006

croaw, croaw, croaw... fait la grenouille dans l'attente du baiser pour ce transformer en ... ton chevalier aimant.

Écrit par : Ton chevalier aimant | 18/09/2006

Les commentaires sont fermés.