21/09/2006

Plein air

Plein air

 

Les charmes du plein air,

La liberté goûtée au naturel,

Loin des poussières de la cité,

Loin des vanités et du nombrilisme,

Loin des étiquettes périmées.

Partir, s'en aller seul, ou bien accompagné,

Vers des paysages inconnus.

La voilà la vraie vie !

Respirer à pleins poumons.

Sentir le monde entier vous pénétrer.

Boire du soleil.

Hurler avec le vent,

Couler avec la source,

Serpenter avec le ruisseau.

Se plonger dans un bain de lumière.

Se rouler dans l'herbe ou nager avec ivresse.

Se confondre avec la nature entière,

Être l'arbre qui frissonne,

Le roc qui se dresse,

La mer qui mugit.

Faire fi aux institutions et aux législations.

Abandonner tout préjugé.

Aimer au sein des choses, sans heurt et sans honte.

Planer, de toutes les façons, au-dessus des bassesses humaines.

Etre soi.

Oublier la veulerie et la stupidité. 

Vie seule, normale.

Vie intégrale.

La nature seule résurge la délivrance et le bonheur.
S'en aller droit devant soi,

Existe-t-il volupté plus intense ?

Vivre de l’imprévu,

Abolir l'esclavage qui n'a fait que changer de nom.
L'homme est toujours esclave de lui-même et des autres.

Du jour où notre volonté se déciderait à agir,

Une vie nouvelle remplacerait cette mort permanente.

Un monde meilleur pourrait naître sur les ruines d'un monde insensé, d'où la beauté, la liberté et la justice sont bannies.
La vie primitive nous rapproche du monde civilisé.

Moins nos désirs sont factices, plus nos joies deviennent démesurées.

14:02 Écrit par Yvonne Kastou dans Essence, Esprit et Philosophie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Moi être... ... Tarzan... Toi devenir ma Jane ?

Écrit par : Ton chevalier aimant | 27/09/2006

Les commentaires sont fermés.