27/09/2006

Pensée fiévreuse

Pensée fiévreuse,

Extravagante,

Pantoise.

Un seul parfum,

Une pensée ravageuse.

Pensée qui voit loin et profond.

Symbolisée.

Le penseur y est compromis,

Comme le rêveur dans sa chimère.

Comme le poète dans ses vocables.

Comme le musicien dans ses notes.

Comme le dessinateur dans ses effigies.

Éros de la pensée,

Vivre et écrire

Ne sont plus qu'un seul continu.

Une forme comme une marée.

Un seul flot rythmé.

Un seul écoulement.

Une seule source.

Une seule emprise.

Une seule lumière.

Un seule vague montante.

Tel le désir.

Le descendant est la jouissance

On aime avec son âme,

Son corps,

Sa crainte,

Sa bestialité,

Sa tendresse,

Son appréhension,

Sa ferveur,

Sa passion,

Sa culture.

L’amour avec tout cela.

Un amour dissimulé,

Nourri de clandestinité,

De mélodie,

De non-dits.

Avec ses propres espérances,

Ses incertitudes,

Ses rêveries

Ses légendes.

La profondeur fantastique du silence.

Les pulsions du cœur,

Les cadences du souffle,

Les débordements de la raison

L'amour se fait à l'écart,

Comme la pensée se fait à l'écart,

Comme lire se fait à l'écart,

Comme la musique se conçoit dans le silence,

Comme rêver se fait dans la nuit du sommeil.

L’écrit est la mise au silence du verbe,

Un traité d'amour qui est aussi une promenade aux embrasures de la mort,

Une complicité, une appétence.

Une forme de vie,

Une échappatoire depuis la nuit des temps,

Une libération de l'âme.

Extirper l’amour.

L’amour est l'art de faire bande à part,

Elle est la vie secrète,

Elle est une façon de jouer à l'écart,

De croire à la divergence,

De ne pas craindre l’au-delà des frontières.

11:28 Écrit par Yvonne Kastou dans Amour et Sentiments | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

écouter la symphonie des mots................. Si tu composais de la musique comme tu écris et rythmes tous ces mots tu serais MOZART ou VERDI, ou BRAHMS ou.......

Écrit par : robert le berbère | 27/09/2006

Les mots justes Deux phrases :
L'écrit est la mise au silence du verbe
L'amour est l'art de faire bande à part

Sans autre commentaire.

Écrit par : francis | 27/09/2006

L'écrit est la mise au silence du verbe... Superbe phrase inscrite dans vos lignes émouvantes... Superbe image qui me plonge dans le coeur même de votre écriture...

Cordialement

Écrit par : Marie Lanson | 27/09/2006

Le thermomètre indique une hyperthermie chez moi. Je pense que des soins en duo s'imposent. ça te dirait une partie enfiévrée ?
Oh hé, je ne fais que proposer moi !!!

Écrit par : Ton chevalier aimant | 07/10/2006

Les commentaires sont fermés.