16/10/2006

Invitation

Tout percevoir de toutes les façons.

Tout vivre de toutes parts.

Être la même chose,

De toutes les manières envisageables.

En même temps,

Accomplir en soi l’humanité de tous les instants,

En un seul instant diffus, copieux, entier et lointain.

Ordonne et ma parole contaminera.

J’ai toujours un soleil dans ma poche,

En cas d’extrême nécessité.

Se reconnaître à travers des mots,

Comme des fous entêtés.

Et sous la caresse de ces mots,

Diluer beaucoup de soi,

Pour répandre la lumière intense.

Et puis vient la pluie

Quelle étrange pluie de silences déferle,

Sur tes paroles d’autrefois.

Des mots sur un corps céleste.

Viens prendre un bain dans mes veines,

Viens te réchauffer comme autrefois.

Si tu veux savoir où je suis,

Va là où l’on ne dérange pas les verbes,

Le temps d’accorder tes mots aux miens.

Le silence est un projet à l’éternité

19:24 Écrit par Yvonne Kastou dans Essence, Esprit et Philosophie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.