16/10/2006

La raison des mots

Aujourd’hui, je ne suis plus sûr de rien

Dessein

Pourtant, ça ne m’empêche pas de penser à toi

Plus calme, plus serein, plus sage

Plus doux et plus tendre

Mais plus réaliste aussi

Et malgré cette réalité

Mon cœur bat toujours

Moins fort mais il bat toujours et encore

Des mots, des mots, des mots

Parfois j’ai envie de tous les assembler

Et d’en faire un feu de camp

Un feu de joie

De joie parce que parfois, ils usent

Ils détruisent et ce malgré leur nativité réelle

Ces mots compris et incompris

Ces mots doutés ou redoutés

Ces mots défense, alerte ou déclaration

Profonds et plein de sens mais vains

Tout paraissait si simple

Trop simple qu’on ne sait si c’est latent ou mort

S’il faut continuer ou se résigner

Parfois c’est noir mais le blanc est tellement intense

Tellement intense qu’il prend toute la place

Et ça ne m’empêche pas de penser à toi

Juste une requête, éclaire-moi

 

Je te suivrais là d'où on ne revient pas…

Je ferais de toi mon essentiel

Si tu voulais vraiment parler d'Amour

Tu te rappellerais l'élan

Le scintillement d'un clin d'œil

 

Je ne sais plus quoi faire
Te parler ou bien me taire
Quand tout n’est plus que mystère
Et que toute seule je me perds

 

Oui cette fois-ci, c’est moi et entièrement moi

Même pas besoin de lire entre les lignes

21:14 Écrit par Yvonne Kastou dans Amour et Sentiments | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.