23/11/2006

Sujet ou complément

Le jugement m’angoisse.

Il me terrorise même.

Mais je n’ai pas envie de me comporter de manière afin d’obtenir votre affaire.

Je n’ai pas envie de choisir le confort,

La garantie,

Comme la majorité le font,

Au travail,

En famille,

Dans la rue,

Partout.

Et bien, regardez-moi bien.

Parce que ce soir, j’ai encore moins envie d’Etre un complément.

Ce soir, je vais être un sujet à part entière.

Je ne vais pas vous dire ce que vous voulez percevoir.

Ce soir, je fais ce que j’ai envie de faire sans m’occuper de ce que vous allez en penser,

Sans appréhender votre procès.

Etre moi-même sans m’inquiéter de ce que vous pourriez penser.

Demandez-vous si vous êtes un sujet,

Ou si vous êtes un complément.

Demandez-vous aussi s’il est important d’être ou pas finalement...

Le confort et la garantie du traditionalisme sont à peser en rapport avec l’incommodité et la hardiesse d’Etre.

J’ai ce besoin vital d’être moi-même,

Même si je me suis mise à dos les trois-quarts d’entre vous,

En sachant que le reste me prend pour une extravagante…

Et j’ai ce besoin d’aller jusqu’au bout.

Je me moque de ce que vous pensez de moi.

Sinon, quel enfer !

Je ne dormirais pas de la nuit.

Je viens de faire quelque chose d’assez important finalement !

Et si vous voulez mon sentiment,

Je trouve jubilatoire d’Etre,

Même si mes plaies ne guérissent pas!

Il est peut être plus reposant d’être un complément mais j’ai opté d’être un sujet.

20:04 Écrit par Yvonne Kastou dans Essence, Esprit et Philosophie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Soyez Verbe Courants politiques et partisans.
Opus Dei ou Octopus Dei... et adhérents.
Ces ordres n’existent que le temps octroyé par des sujets.
Soyez Verbe.


Ô, Toi complice, tu n'es ni sujet, ni complément
à moins que tu ne le choisisses par jeu
pour stimuler le soleil enfui en leur sein !

Écrit par : Xavier | 06/02/2007

Les commentaires sont fermés.