27/02/2007

Tréfonds

Musique… L’esprit se fond avec la musique...La musique est un passage, ...Le tic-tac du réveil, ...Le tic-tac de la renaissance....Le cœur qui bat sous la poitrine, ...Les convulsions des mandibulaires...Je m’attends à décoller, ...À vivre l’intensité, ...Au delà des mots, ...Au-delà des vies, ...Au-delà des morts, ...Au-delà de tout ce débordement....

Un blanc éclatant envahit l’espace,...Un reflet danse, animé par la bougie contre le mur,...Mur des fusions en transparence, ...Bien au delà des astres....Fourmillements dans les jambes,...Fourmillements dans le ventre,...Un grouillement sourd et étrange gagne mon être tout entier,...Le temps ne compte plus, ...Il n’est plus rien....Vibrations de notes blanches,...Mystère intense, ...L’imprononçable commence à naître sur la musique.

Angoisse brûlante au ventre,...Je danse alors comme un enfant qui brave le feu....Un long balancement comme du velours,...Ou de la soie, ou du satin...Tous mes os seraient velours,...Et mes nerfs seraient de satin...Le cœur ouvert sur toutes les ondes,...Onduler est un plaisir...Tel un serpent de mer sur l’océan du devenir....Révélation de tous les arcanes...Le seul système serait solaire....Vivre alors un maximum d’intensités,...Pour le meilleur et pour le pire, ...Dans des orgies intraduisibles...Dont le seul nom est le sublime....Légaliser tous les délires,...Tous les désirs,...Toutes les révoltes,...

Feux désirants de l’Astre ...Qui brille au firmament....Un regard peut attiser l’autre soleil qui demeure en toi....Cet éclat divin inscrit en toi, ...Au plus ronflant de ses viscères...Les ondes musicales rythment le corps à l’univers ...Danse de souplesse, danse lente et périlleuse, ...Au cœur de l’âme universelle...Mes tempes brûlent ...Brûlent et bourdonnent, ...Tout en musique...Mes lèvres muettes absorbent des profondeurs jamais atteintes ...Langage muet ne pouvant atteindre cette flamme...Cette flamme de toutes les présences de l’univers, ...Disposons d’une vie la plus parfaite, ...La plus terrible, ...La plus magnifique, ...La plus magique des vies acquises ...Étant toujours celui que l’on est....Cette présence muette et immobile ...Joue une valse en altitude, ...Sommet des cimes de ton espace, ...Sommet des cils de ton regard, ...Sommet des cimes de ton Amour, ...Ce magnifique amour ...Par la matière du monde céleste...Que veut dire homme ? ...Qui parle en toi quand tu discours ? ...Qui pense en toi quand tu jouis ? ...Qui jouit en toi quand tu écris ?...Ou quand tu ris ou quand tu penses ??? ...Le centre de la vie est dans ton cœur...Chaque seconde est un siècle....Chaque mot est un explosif....Chaque soupir est le royaume où le souffle s’élève vers les voûtes les plus hautes, ...Vers les cieux accueillants qui dirigent notre âme....

Le plus bel hommage que l’on puisse rendre à cette planète, ...À cette matrice qui nous fait vivre, ...À cette vie qui vibre en nous, ...Qui est en nous et qui est nous, ...C’est de faire l’amour le plus souvent ...Et faire l’amour ne veut pas dire n’importe comment, ...N’importe quand et avec n’importe qui, ...Car faire l’amour c’est être amour ...Et se laisser remplir par l’autre, ...Se laisser envahir d’énergies....Se déposséder de son ego....Faire l’amour éternellement ...Comme inonder l’univers qui vous remplit comme un grand souffle ...Et fait revivre les astres stellaires dans notre étreinte la plus sublime....Pénétrer tous les arcanes de la nature ...C’est de respirer et de s’élever avec le regard dedans son œil....Pas besoin de voyager ...Car le Voyage est immobile....Oui, le voyage est immobile ...Et la lumière est immobile, ...Et dans la vie, il y a la mort et il y a la vie ...Et dans le regard, il y a l’amour ...Et dans ton œil est l’univers ...Et l’univers vit dans ton cœur ...Et ton cœur bat dans les lumières des galaxies de l’éternité....Le moindre instinct est sublimé, ...Ne refoulant aucun désir, ...Aucune terreur ...

Mais j’aimerais sentir ta main contre la mienne ...En ce moment même...Je sais bien sûr la solitude, ... Inexorable aux êtres humains....Mais le fleuve du temps est si rapide ...Que je voudrais une fois encore, ...Une dernière fois, ...La première fois, ...Te dire ces rêves intraduisibles, ...Ces vibrations si merveilleuses, ...Qu’ouvrit un jour la clef des songes....J'aimerais entendre les tiens, ...Voler dans tes airs ...Et parcourir ton chemin, ...Il n’y a pas de réalité....Il y a mille réalités....Tout est sacré, ...Tout vit, ...Tout vibre, ...Et le respect est une jouissance ...Que teinte la tristesse de re-trouver l’autre, ...Là où le regard est de jasmin ...Et où l’amour brûle en dansant....Quelques visions encore ...Maintenant persisteront jusqu’aux entrailles, ...Jusqu’aux tréfonds de la connaissance, ...Je peux avoir du réel ? ...Même si tout cela ne fut qu’un rêve ?

18:38 Écrit par Yvonne Kastou dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

quelle magie des mots! quelle progression des idées pour un "jaillissement" du sublime et de l'amour dans le respect de l'Autre. Si "je n'ai pas senti et tenu ta main" mon esprit était en communion avec toi et ton écrit a fait vibrer en moi la sensibilité que l'on peut partager avec TOI. On se sent bien après t'avoir lue et on attend tes mots pour partager un univers plus "jouissif" et se glisser virtuellement à tes côtés pour "respirer" un Etre délivrant du beau, du chaud et du sensuel!

Écrit par : Gary Cooper | 06/03/2007

Séisme... ... en mon coeur. T'aurais pas de la superglue ?

Écrit par : Ton prince charmant | 07/04/2007

Les commentaires sont fermés.