31/03/2007

C'est tout bonheur...

C'est tout bonheur...
De regarder une fleur,
De sentir le café du matin,
D'ouvrir les yeux et d'avoir un sourire,
De laisser fondre du chocolat sous le palais.

C'est tout bonheur ...
De faire sourire le conducteur d'à côté qui vous regarde parce que vous dansez en écoutant la radio.

C'est tout bonheur...
D'écouter la pluie tomber,
De faire rire un enfant,
De s'éclater dans la neige,
De sentir le vent vous caresser la joue.

C'est tout bonheur...
De rester sous la douche chaude un moment,
De se glisser dans des draps frais,
D'entendre au petit matin le chant des oiseaux,
De recevoir les câlins d'un enfant,
D'avoir la capacité de pouvoir se lever le matin.

C'est tout bonheur...
D'avoir des rêves d'enfant,
D'allumer plein de bougies,
De lire un libre,
D'entendre le fou rire d'un enfant qu'on chatouille,
De savourer la nature au printemps.

Le bonheur c'est maintenant


09:26 Écrit par Yvonne Kastou dans Essence, Esprit et Philosophie | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

28/03/2007

Toi...

Toi...
Toujours toi...
Rien que toi...
Partout toi...
Toi... toi... toi...
Toi...

Obstinément, tu es là.
J'ai beau chercher à m'en défaire,
Tu es toujours là.
y'a rien à faire.
Tu es partout

Je te vois partout dans le ciel
Je te vois partout sur la terre
Dans mes nuits, comme dans mes jours
Tu es partout
Dans les sons, dans les cris, dans les joies
Partout dans le temps et dans l'espace.


C'est fou l'amour que j'ai pour toi,
C'est tellement fort que parfois j'ai envie de crier,
C'est sûr et certain, je n'ai jamais aimé comme ça,
Je pense même que je vais mourir avec cet amour-là.

Tant d'amour vit en moi.
Malgré le peu que tu as pour moi.
Tout ça, c'est la faute à l'amour,
Le ciel était trop bleu.


Tu me fais souvent pleurer.
Déjà que j'ai beaucoup pleuré,
Je sais qu'encore je pleurerai.

Ce sentiment brutal, lorsque tout allait bien,
De se sentir très mal, sans savoir d'où ça vient.


Depuis je vis sans être heureuse, mais pas malheureuse.
C'est drôle, mais c'est comme ça.

Quand les histoires sont trop jolies,
Ça ne peut pas durer .

J'aurais tant voulu te connaître
Connaître tes plaisirs, tes tristesses,
Tes soucis et tes joies.
J'aurais voulu boire les mots de ta bouche.
Connaître tes histoires que tu aimes raconter
Sans jamais vouloir t'arrêter.


Il y a des gens qui savent exprimer
La grandeur de leurs sentiments.
Moi je n'ai aucune facilité.
Impossible de décrire l'effet,
Mais c'est vrai que c'est un drôle d'effet.

Comme pour Piaf,
Ça commence là, ça passe par là,
Ça continue, et ça s'en va je ne sais où
Puis ça revient, et ça remet ça.
S'il y a un remède, dites-le moi


Des fois je rêve et ça va mieux

Mais quand je me réveille...

07:45 Écrit par Yvonne Kastou dans Amour et Sentiments | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

03/03/2007

Yvonne MarZetaNale

 Je ne sais pas si vous avez remarqué ou si on vous fait souvent le coup, mais je constate que nombreuses personnes ont un besoin presque vital de devoir vous comparer à d'autres.Le plus souvent physiquement mais il arrive aussi que ça soit caractèrement.

Qui dit Individu dit personne unique et donc spécial.

Bon c'est vrai qu'il est très flatteur qu'on vous dise que vous ressemblez à tel acteur ou telle actrice. Je ne le nie pas ni ne rechigne, que du contraire, mais il y a quelques jours, suite à une réflexion du genre, je me suis mise à faire la comptabilité de toutes les références qu'on m'avait donné dont les voici : Sophie Marceau, Catherine Zetta Jones, Claudia Cardinale, Esmeralda pour l'habillement, et Jasmine, mais ça c'est à cause de mon prénom et des mes origines. J'ai eu une fois Rika Zaraï aussi. Bon ok, mais j'aurais envie d'ajouter Le Tout Version Boudin.

Et donc pour revenir à ma réflexion, je me suis demandée ce que donnerait un mélange de tout ça. Voici ce que ça donne.

J'ai donc pris la bouche de Catherine Zeta-Jones, le nez et les fossettes de Claudia Cardinale et le reste de Sophie Marceau, le tout sur une gitane. Sorry mais pour Jasmine j'ai rien pu faire.

Bon si je ressemble à ça, je trouve quand même que j'ai un drôle d'air moi !!!!

 

montage3

 

01/03/2007

Vaisselle-Gym

 Si comme moi, vous n'aimez pas faire la vaisselle,
J'ai un truc qui vous donnera de l'entrain.
Allumez votre chaine Hifi, volume puissance max que vos oreilles puissent supporter.
Choisissez le morceau que vous préférez.
Quelque chose de rythmé.
J'ai choisi pour cette fois-ci :
Shirley & Company - Shame, shame, shame

Et c'est parti...

 

Petit sursauts déhanchés, je m'approche de l'évier
Je tourne le robinet
Ca doit se faire très élancé
Et je remplis d'eau l'évier

Le détergent me fait un sourire
Couler dans l'eau serait son plaisir
Je le renverse pour que l'eau en fasse son elixir
Qui de mousse, se met à bouillir

Twistent les fourchettes
Swingent les assiettes
Les verres font des claquettes
Les tasses se font coquettes

En rythme la vaisselle
La porcelaine se fait belle
Briantes sont les écuelles
Et hop, un déhanchement corporel

Trémoussent les casseroles
L'éponge devient fofolle
La lavette prend son envol
Ca me démange les guibolles

Dans une cadence endiablée
Sur l'égouttoir ils ont grimpé
En attente d'être séchés.
Comptez pas sur moi pour l'essuyer.

 

Demain, on fera les poussières

20:45 Écrit par Yvonne Kastou dans Musique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |