11/04/2007

Je rêve

 Une rencontre
C'est un instant décisif,
Une porte, une fracture,
Un présent qui marque le temps
Et crée sa continuité.

Je suis entre l'univers cartésien
Et celui du rêve,
Je suis dans un autre temps,
Dans un monde où il est encore permis de rêver,
De s'octroyer ces instants présents de vie ultime.

Je suis tel l'équilibriste funambule
Se laissant soutenir par l'événement.
Je rêve d'être licorne
Chérie par les dieux
Et caracolant dans la forêt magique,
Ne se laissant jamais enfermer
Pour ne pas mourir de tristesse.

Les idées larges, ouvertes
Sont le gage de la liberté.
Vous pourrez tout me prendre
Sauf ma liberté de penser,
Personne ne sort indemne de la recherche de soi,
Une recherche constante,
Celle de tous les instants
Qui font la vibration de notre âme
Aux couleurs et effluves,
Senteurs profondes de la vie.

Un monde que l'on découvre en soi,
Qui passionne,
Je suis une nomade,
Une nomade qui se refuse obstinément à se sédentariser.
Le monde est mon pays.
J’ai choisi d’être nomade,
D’être une citoyenne du monde.

On va se promener où on veut,
On sait ce qui se passe partout…
Et on ne sait pas ce qui se passe au-dedans de soi-même.
Et mon âme voyage et vole.
Qu'il est bon d'être léger
Un monde où tout est réinventé

18:04 Écrit par Yvonne Kastou dans Essence, Esprit et Philosophie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

j'ai beaucoup voyagé dans ma vie... ... et quand je dis voyage, c'est dans le sens vivre ailleurs. Mais mes plus beaux voyages sont ceux que je vis dans ma tête, dans mon coeur: c'est je crois, la vraie liberté, la pensée profonde, avec laquelle on ne ment pas.
Merci de tes passages, toujours touchant de se sentir appréciée.
Bien amicalement. Mimi.

Écrit par : mimi | 12/04/2007

Mon intention Zut j'ai pas eu de galette des rois cette année. M'en fou. Je vais créer un monde où l'amour sera sera loi, où tu seras reine, comme disait Brel.
Et puisque tu ne me choisira pas roi, alors laisse-moi être le fou, ça m'irait beaucoup.

Écrit par : Ton Prince Charmant | 18/04/2007

Les commentaires sont fermés.