18/04/2007

Beaux parleurs

Mes amis, méfiez-vous des beaux parleurs,

Leurs  paroles raisonnent d' après leur imagination, et non d' après les faits ;

Ce sont des charlatans du cœur et de l’esprit

Ils vous conseillent de grandes théories, non applicables pour eux-mêmes.

Ce sont d'aimables enchanteurs, mais de très dangereux séducteurs.

Le monde en regorge aujourd'hui, de beaux parleurs,

De ces beaux parleurs qui, tels les Pharisiens disent mais ne font pas...

Ils vous parlent toujours de cœur parce qu'ils en manquent.

Oh ! On peut fort bien parler d'amour, et être comme pas un pour les autres.

Que valent alors toutes ces belles paroles,

Toutes ces protestations ?

Méfiez-vous des beaux parleurs!

Ce flot de belles paroles qui paraissent jaillir d'un feu qui brûle à l'intérieur,

On ne s’en rend pas compte tout de suite mais ça "sonne creux" !

Et comment n'être pas encore plus sur nos gardes quand il semble supposer que les expressions de l'amour peuvent être vides d'amour ?

Ainsi, les gestes de l'amour pourront aussi être mensongers au point de pouvoir être commandés par un égoïsme sordide !

Alors, non seulement ça "sonne creux", mais ça "sonne faux".

Voilà bien déjà de quoi nous faire réfléchir.

Sont-ils des cœurs secs ? Je ne pense pas, non.

Mais ils tentent de vous emporter dans leur abîme, leur gouffre.

Méfiez-vous des beaux parleurs.

Des hommes se réveillent le matin et parlent.

Ils parlent de tout et de rien.

Leurs discours sont beaux et séduisants.

On leur prête l’oreille.

Ces messieurs croient détenir la vérité,

Ou plutôt, ils disent qu’il n’y a pas de vérité.

L’un d’eux laissera à la postérité cette formule qui résume à merveille leur enseignement : "L’homme est la mesure de toutes choses".

Ces beaux parleurs se plaisaient tout simplement à semer le trouble dans l’esprit de leurs auditeurs ou de leurs lecteurs.

Ils se disent bienfaiteurs et vous parlent avec le trémolo dans la voix ou dans la rime.

Les paroles viennent confirmer ce que la vie dit déjà par elle-même.

Non, je ne juge pas, je constate.

Les sophistes, ils sont nombreux,

Ce sont ces écrivains soi-disant insoumis aux partis politiques...

Pour eux, la vérité se trouve seulement dans leurs respectifs partis.

Ces messieurs qui vous avancent des informations inventées par eux-mêmes.

Ils cherchent à racoler, à vaincre.

Ils sont à priori convaincus d’avoir raison.

Et ils mettent en jeu tant d’artifices et d’astuces de la parole.

Ils savent, et les autres ne savent pas.

Les sublimes sont ceux qui traitent de l’esprit.

Méfiez-vous, apprenez à lire entre les lignes.
Et je me demande bien souvent s’ils sont des cons abscons car leur langage vous est inaccessible.

17:30 Écrit par Yvonne Kastou dans Essence, Esprit et Philosophie | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

Hééé ! Je m'appelle pas "Girouette" moi !!!
Un coup t'aime pas les silences, un coup ceux qui parlent trop.

Écrit par : Ton Prince Charmant | 18/04/2007

Bonjour je suis le parleur qui fait jamais le beau mais pourquoi dit-on toujours des beaux parleurs et non des belles parleuses? Comme on dit bien plus souvent veuves joyeuses que veufs joyeux! L'un explique peut-être l'autre....

Écrit par : Edouard | 19/04/2007

Oui, Leur ramage est souvent plus brillant que leur plumage et nous nous laissons prendre aux mots beaux...

Cordialement
Marie

Écrit par : Marie Lanson | 23/04/2007

Ils sont beaux et en plus ils parlent Les beaux parleurs sont à ranger en deux catégories distinctes. Les égoistes et les généreux poussifs. Ce qu'ils ont de commun :
1. Tous deux disent ce que l'autre veut entendre. Car pour chaque beau parleur, il faut une personne qui souhaite entendre et surtout y croire. Un complice, en somme.
2. Tous deux ne font pas suivre leurs paroles par des actes congruents.

Ce qui les différencie :
Les premiers n'envisagent que la satisfaction de leurs instinct et considèrent l'autre comme l'instrument de ceux-ci.
Les seconds vivent davantage dans le rêve que dans la réalité. Ils aiment voir cette étincelle de bonheur dans le regard de ceux qui les écoutent mais sont incapables, par paresse ou par carence, de donner vie à leurs belles paroles.
Qu'en penser ?

Écrit par : tancrède | 23/04/2007

Combien... Vous avez raison , votre texte est très réaliste, quant à moi depuis des décennies ma devise est:
"...VINCIT OMNIA VERITAS... "
« Res praestant non verba fidem »
(La vérité vainc Tout...
Croire aux actes plus qu’aux paroles)
et elle ne changera pas.
Cordialement

DomAry

http://www.antre-lyre.com
rubrique "esquisses"


Écrit par : DomAry | 26/04/2007

Je ne sais pas! Je ne sais pas si j'en connais moi, des beaux-parleurs. J'ai quelques amis, des vrais, triés et choisis avec beaucoup de soin et pour le reste, quelques connaissances qui passent et s'en vont par ce qu'ils ne m'intéressent pas, ou que je ne les intéresse pas d'ailleurs!
En amour pareil, je n'ai jamais eu de soucis majeurs: peut-être suis-je tout simplement naïve ou est ce que j'ai un 6ème sens qui me fait tuir devant ce genre d'individu?
Bien amicalement, Yvonne. Passe un bon WE. Celà faisait longtemps que je ne passais plus et j'ai été ravie de revenir.

Écrit par : mimi | 28/04/2007

Bonjour Yvonne! Je suis venue aux nouvelles: nouveau post? non mais par contre pour le lien sur "les âmes tendre" il y a une erreur: 2 fois http, ce qui amène sur une voie de garage; pas difficile à corriger, c'est vrai mais pour les fainéants qui ne voudraient pas se donner la peine d'aller au fond de leur démarche...
Amicalement, je repasserai plus tard!

Écrit par : mimi | 04/05/2007

Très juste! Coucou,

tu es comme moi, tu n'aimes pas ce genre de manip, elle peut causer tellement de dégâts, j'en sais qq chose, on y perd au minimum une certaine naïveté, on devient méfiant et c'est bien triste pour les gens honnêtes!

Je te souhaite un bon week-end!

Écrit par : Stef | 05/05/2007

bravo les beaux parleurs
Bravo les beaux parleurs.
Au lieu de critiqué et constaté, parce que si on constate c’est qu’on a été aussi à l’écoute des beaux parleurs pour en parler si bien.

Que vous prévenez qu’il y a des beaux parleurs d’accord.

Mais Stop sur la critique des beaux parleurs.
Qui n’est pas content de recevoir des belles paroles envers sa personne.

La Fontaine avait compris avec maître Corbeau et Maître Renard.
Aussi bien les dames et les hommes cherchent à trouver les mots pour séduire.
C’est la vie.
A chaque personne de prendre ces responsabilités et d’avoir compris la leçon.
Si cela c’est reproduit plusieurs fois alors c’est que vous avez pas encore compris.
Il est temps de y penser comme moi.
J’ai été aussi pris par des belles paroles des femmes ( je l’avoue ) .
Dans le futur
Je risque encore d’avoir des belles paroles des dames et de leurs charmes.
Alors Mesdames comme Monsieur, nous avons accepté l’égalité des sexes accepte les faits.
C’est la vie a nous de faire attentions….
je parle beaux parleur pour séduire et pas jouer avec les sentiments c'est autre chose
Salutations a vous tous


Écrit par : didier | 10/05/2007

Beaux parleurs ? Belles parleuses, plutôt... Je connais peu de beaux parleurs, mais une floppée de belles parleuses, surtout sur le net ! Qui disent à leurs lecteurs -lectrices en général- "je vous aime" comme elles disent au revoir. Qui caressent dans le sens du poil et font mine de s'y mettre -à poil- alors que leurs paroles n'ont qu'un but : attirer la lectrice-pigeon pourvue de sensiblerie.
C'est pitoyable mais c'est ce qui fait la raison d'être de la majorité des blogs.
Merci de ne pas être une belle parleuse, mais une parleuse vraie. C'est ce qui fait la différence entre ces blogs et le tien qui n'est pas de cette déplorable majorité à la poésie dégoûlinante, nauséabonde, inculte, d'adolescentes attardées, sans dignité, et assoiffées de reconnaissance.

Du moins il me semble : je n'en ai encore lu que quelques entrées.

Écrit par : Cygne | 08/06/2007

Je suis actuellement en contact avec un beau parleur (selon les commentaires, je pense que c'est un généreux poussif) et je suis prise au piège... au début, je lui avais dit que c'était un beau parleur mais petit à petit, je me suis prise au jeu et je n'arrive plus à m'en sortir... je suis en carence d'affection, c'est un fait mais je ne pense pas mériter cette torture intérieure... que dois-je faire...

J'ai aussi envie de me venger et de devenir une belle parleuse avec lui afin de le briser mais la vengeance est un danger pour celui qui le pratique car il n'est pas en sécurité...

Perdue.

Écrit par : Perdue | 26/08/2009

Les commentaires sont fermés.