20/05/2007

 Les passants

Un joggeur avance au rythme de la musique de son walkman à travers le casque qu'il porte sur ses oreilles. Isolé dans son monde, il chante à tue tête sans s'en rendre compte.

Deux vieilles dames, bras dessus, bras dessous, se rendant au cimetière s'arrêtent un moment pour faire débat sur les conducteurs en excès de vitesse.

Un homme qui parle seul, trop plongé dans son monologue que pour constater votre présence. Il marche au rythme de ses nerfs.

Un couple sexagénaire main dans la main se promène au rythme du temps qui leur appartient. Ils semblent épanouis et vous lancent un sourire.

Un vieux monsieur qui vous offre une parole d'encouragement le coeur plein d'entrain.

Une simple d'esprit qui vous tutoie en vous appelant madame et qui vous trouve bien du courage.

Une bande de gamins qui parlent voitures mais ne manquent pas de vous saluer.

Un cloporte qui paraît perdu si haut perché au mur et tente à retrouver son chemin.

Un condisciple d'école qui s'étonne de vous avoir pour voisin, s'arrête un moment pour discuter du passé.

Un monsieur qui s'inquiète du danger de la hauteur qui vous fait ses mille et une recommandations.

Un passant qui feinte de ne pas vous avoir vu, qui rentre la tête dans son col et fixe le bout de ses chaussures.

Un conducteur qui vous sourit en quête de plaire, qui ralentit à votre hauteur pour se faire bien voir.

Une voisine qui vous fait la causette l'espace d'un instant, apprend à vous connaître en posant quelques questions.

Une petite fille accompagnée de ses parents qui apprend à rouler à vélo, fière qu'on la regarde, elle se positionne bien droite.

Un accro qui passe approvisionné de bouteilles, l'air gêné qu'on le soupçonne, il accélère le pas.

Et moi pendue à mon pinceau, perchée sur mon échelle pour donner le bleu de la nuit à mes chassis.

J'ai passé un excellent dimanche ce jour-là.

Merci à vous passants qui êtes passés.

Ma journée de labeur, fût grâce à vous, ensoleillée.

Repassez quand vous voulez.

16:45 Écrit par Yvonne Kastou dans Souvenirs | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

bleu, bleu le ciel de Provence..... le bleu est toujours présent dans ton ciel et dans ton âme, pas seulement sur tes boiseries ; garde le éternellement

Écrit par : Gregory Peck | 22/05/2007

Quand je pense... ... que je suis passé 27 fois et que tu ne me cites même pas !!!!

Écrit par : Ton Prince Charmant | 25/06/2007

Les commentaires sont fermés.