05/09/2007

Le retour du moineau

Au cœur du nid des oiseaux de métal,
Dans l’attente de l’un d’entre eux qui tarde à se poser,
L’impatience de quelques-uns devant le tableau digitale,
D’autres plongés dans la lecture. 

Lieu où règne insouciance, tristesse, peur et doutes des hommes, 

Larmes de joie, d’émotions, de tristesse,

Précipitations, va-et-vient, bousculades,

Agitations, impatiences et froideurs,

Emporté par le mouvement du voyage des hommes.

 Lieu entièrement dominé par la main humaine,
Aucun arbre, aucun brin d’herbe,
Absence de ciel bleu, de nuages et de soleil,
Béton à perte de vue où la nature semble inexistante. 
Aucun végétal, aucune verdure, aucune fleur,
Seules traces issues des mains de l’homme, 
Assise sur un rebord de trottoir à flâner dans mes rêves,
Il s’est présenté devant moi,
Quelques sautillements pour se rapprocher,
On aurait dit qu’il voulait m’apprivoiser. 
Par quel chemin est-il arrivé à moi,
Par quel miracle est-il l’unique représentant de la nature,
Lui près de moi et le temps s’est arrêté,
Le temps d’un biscuit partagé. 
Est-ce toi, petit moineau, qui m’avait célébré autrefois,
Est-ce ton frère à qui tu as conté notre histoire,
Ou, es-tu porteur de message,
Ou mieux encore mon ange gardien.

M’apportes-tu le feu sacré

 

Merci pour ce moment petit moineau,

Merci pour cet instant si beau,

J’espère à bientôt.

 

21:05 Écrit par Yvonne Kastou dans Essence, Esprit et Philosophie | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Hello.. je viens de lire attentivement tes 2 derniers posts..tu fais fort, très fort. Et très original, surtout celui-ci. Fallait y penser..bonne journée à toi Yvonne.

Écrit par : Edouard | 10/09/2007

Tous les êtres (z)ailés et doux comme cet oiseau aimeraient te célébrer aujourd'hui comme hier et pour longtemps tellement tu nous apportes du beau et tu ravives notre flamme communiquant ton "feu sacré"- bisous - à bientôt

Écrit par : Gary Cooper | 17/09/2007

Pffff.... ... moi je suis bien plus souvent de retour que ton fichu moineau. Même pas droit à un texte !

Écrit par : Ton Prince Charmant | 26/09/2007

Les commentaires sont fermés.